Passer au contenu

/ Développement durable

Rechercher

P.A.U.S.E. - UdeM

Pour sa sixième année P.A.U.S.E. a poursuivi ses partenariats avec les nouvelles initiatives agricoles sur le campus, soit S.A.U.F.A. et Géo-Vert. Avec des approches distinctes ces 3 initiatives entrent en complémentarité.

Ce qui a caractérisé l’été 2016 est l’intégration de groupes d’employés de l’Université, pensons au jardin de la DGTIC et à celui de l’IRIC ou encore la participation d’employés qui viennent y jardiner de manière individuelle. P.A.U.S.E. s’adresse à la communauté universitaire et la communauté est grande!

L’UdeM s’implique dans son entourage. Toujours riche d’une expertise en agriculture urbaine, P.A.U.S.E. a poursuivi son engagement dans le milieu tant sur le terrain de résidents que dans les pots géants placé le long de l’axe Darlington dans l’arrondissement Côte-des-Neiges.

 La forêt nourricière du campus a également fait des petits. En effet, devant la réussite de l’implantation de ses fruitiers, deux nouvelles forêts nourricières ont vu le jour. L’une dans à Place Darlington dans l’arrondissement Côte-des-Neiges, l’autre au futur campus des sciences, le Site Outremont.

 Pour des questions de sécurité le grand défi 2016, soit d’approvisionner en partie les services alimentaires de l’UdeM, a dû être reconduit à 2017. Le site préalablement choisit n’ayant pas toutes les conditions nécessaires pour créer un environnement sain et sécuritaire pour mener à terme ce projet, nous avons donc entrepris de nouvelles recherches. Un nouveau site a donc été désigné et ce projet tentera de voir le jour en 2017.

 

Impliquez-vous en 2017. Nous souhaitons approfondir nos connaissances en permaculture et introduire cette approche permacole à l’ensemble de nos jardins. Un objectif ambitieux qui sera autant instructif pour les participants que bénéfiques pour l’environnement. Écrivez-nous si vous voulez être informé du calendrier d’activités 2017.

 Inscriptions: pause.udem@gmail.com

L’agriculture urbaine (AU) à l’UdeM est née d’une initiative étudiante qui a démarré en 2011 avec la création de PAUSE UdeM dans le cadre d’un stage de maitrise interdisciplinaire. Le projet PAUSE est principalement financé par le Vice-rectorat aux affaires étudiantes et développement durable, par le Fonds d'amélioration à la vie étudiante (FAVE) et par l'AQPERE.

L’agriculture urbaine (AU) à l’UdeM est née d’une initiative étudiante qui a démarré en 2011 avec la création de PAUSE UdeM dans le cadre d’un stage de maitrise interdisciplinaire. Le projet PAUSE est principalement financé par le Vice-rectorat aux affaires étudiantes et développement durable, par le Fonds d'amélioration à la vie étudiante (FAVE) et par l'AQPERE.

L’AU s’inscrit dans l’adhésion de l’UdeM aux principes du développement durable et plus particulièrement dans une volonté de promouvoir la biodiversité sous toutes ses formes. Dans le cas de PAUSE-UdeM, il s’agit de familiariser la communauté avec le concept de ville nourricière et d’autosuffisance alimentaire

Lors de la saison 2011, le projet de production agricole en milieu institutionnel démarrait de nombreux volets (6). Suite au succès de cette première année de production, PAUSE-UdeM a entamé en 2012 un agrandissement de pratiquement tous ces volets de production alimentaire.  Pour 2013, le défi était d’autant plus grand car, en plus de développer huit sites de jardins, l’un des objectifs de cette saison était d’inclure un maximum de jardiniers bénévoles issus de la grande communauté universitaire, et de leur offrir une formation d’appoint.

Nous sommes fiers de notre BILAN 2014, consultez-le!

Sans déroger aux années précédentes, les ambitions pour 2015 étaient immenses, les activités ont été nombreuses et nous avons pu assister à la naissance de la Société d'agriculture urbaine de la Faculté de l'aménagement (SAUFA)

La philosophie de P.A.U.S.E.-UdeM

P.A.U.S.E. c’est « Promouvoir la vie »… Les divers objectifs généraux sur lesquels P.A.U.S.E. a décidé d’œuvrer définissent mieux ce que cela signifie concrètement:

Promouvoir la vie c’est…

• miser sur la saine alimentation;
• verdir les espaces bétonnés;
• valoriser la biodiversité;
• développer les circuits courts et locaux;
• être en contact avec la nature;
• préserver le patrimoine.