Passer au contenu

/ Développement durable

Rechercher

Abris et nichoirs

Condo pour chauvesouris

Clip
Le champignon blanchit le museau des chauvesouris.

Abri chauffant pour chauvesouris ayant le syndrome du museau blanc
La Direction des immeubles contribue à la construction du "condo"

Les chauvesouris des boisés de l'Université de Montréal disposeront d'un abri chauffé pour leur permettre de survivre à l'hiver. Au cours de leur hibernation, ces petits mammifères doivent conserver leur énergie. On estime qu'ils n'ont droit qu'à un seul réveil par hiver pour ne pas nuire à leur léthargie. Or, un parasite venu d'Europe les tient en éveil et menace leur survie.

On sait que cinq des huit espèces de chauvesouris présentes au Québec ont été observées à Montréal. Les plus abondantes sont la petite chauvesouris brune (Myotis lucifugus) et la grande chauvesouris brune (Eptesicus fuscus). Les deux sont menacées par un champignon parasitaire qui s'accumule autour du museau. Véritable calamité, l'infection peut décimer une population en quelques années. En juillet dernier, le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec a publié un communiqué faisant état de la «situation inquiétante» des chauvesouris, en particulier de la petite brune, qui aurait connu un déclin de 90 % en trois ans.

Abri chauffant pour chauvesouris à museau blanc

Un abri chauffant pour les chauvesouris du mont Royal (clip)

À la rescousse des chauves-souris

Nichoirs pour merles bleus de l'est

Photo : Patrick Coin

Dix nichoirs à merles bleus de l’est ont été installés proche des résidences du campus de l’UdeM.

Le merle bleu de l'est (Sialia sialis) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des turdidae, mesurant 16,5 à 19 cm. 

Le merle bleu de l'est était devenu très rare pour deux raisons principales : la perte de sites de nidification et la compétition qu'il a dû livrer au moineau et à l'étourneau. Depuis les années 1980, grâce à l'installation de nichoirs, il est revenu progressivement.

(Source : Wikipédia)

Abris pour abeilles solitaires

Luc Viatour www.Lucnix.be

Des nichoirs pour abeilles solitaires ont été installés proche des jardins.

Les abeilles solitaires regroupent plusieurs espèces d’abeilles indigènes, tout à fait inoffensives, qui sont très utiles pour la pollinisation des arbres et arbustes fruitiers ainsi que des plantes potagères.

Il existe au Québec plusieurs dizaines d’espèces d’abeilles solitaires. Plusieurs d’entre elles sont fouisseuses et construisent leur nid dans le sol. D’autres utilisent des cavités naturelles comme des tiges creuses ou des trous dans le bois. On peut d’ailleurs les attirer pour nicher dans notre jardin grâce à un nichoir conçu spécifiquement pour elles. On peut aussi leur créer un véritable sanctuaire en plantant des végétaux dont les fleurs sont riches en nectar. 

Les pollinisateurs ont besoin de votre aide! Découvrez la trousse PolliniMini

Visitez notre page Apiculture UdeM