Passer au contenu

/ Développement durable

Rechercher

Forêt d'automne

Immeubles et espaces

Installations verdoyantes

Vue aérienne - Station de biologie des Laurentides.
Parc du 3e sommet: vue d'automne du mont Royal.

1) Sis au cœur du Jardin botanique de Montréal – l’un des plus importants au monde – et doté d’infrastructures ultramodernes, l’Institut de recherche en biologie végétale permet aux chercheurs et aux étudiants des cycles supérieurs d’avoir accès à un formidable réservoir de matériel génétique.

 

2) À une heure au nord de Montréal, à Saint-Hippolyte dans les Basses-Laurentides, se trouve un des secrets les mieux gardés de l’Université. La Station de biologie des Laurentides est située en pleine forêt sur un territoire comprenant 15 lacs et plus de 50 km de ruisseau! Les installations peuvent accueillir 45 personnes en hébergement, la cafétéria peut servir 75 personnes à la fois. Il s’agit de l’endroit idéal pour l’étude des écosystèmes naturels, pour une réunion de travail... ou pour un séjour de loisirs.
Organisez vos réunions à la Station de biologie des Laurentides 



3) De plus, l’Université de Montréal s’est associée avec la Ville de Montréal et le Cimetière Notre-Dame-des-Neiges pour créer le parc du Troisième sommet du mont Royal. Ce nouvel espace de 23 hectares propose aux citoyens des points de vue exceptionnels sur le nord de l’archipel montréalais et sur les contreforts des Laurentides. Il protège le bois Saint-Jean-Baptiste, le plus grand réservoir de biodiversité sur le domaine privé de la montagne.

Le flanc caché du mont Royal

Le parc au troisième sommet du mont Royal bientôt accessible

Bâtiments à vocation durable

Centre sur la biodiversité de l'UdeM
CPE Mont-Royal
Résidence étudiante

1) Le Centre sur la biodiversité, inauguré le 10 mars 2011, convie le public à découvrir la biodiversité et les collections d’insectes, de plantes et de champignons par le biais d’animations et d’expositions. Le nouveau bâtiment du Centre, qui constitue d’abord un centre de recherche et de formation universitaire, a reçu la certification LEED Canada Or délivrée par le Conseil du bâtiment durable du Canada.

Articles sur le sujet :
Le Centre sur la biodiversité à la pointe du développement durable
Un Centre sur la biodiversité et un nouveau planétarium pour Montréal

2) L’ouverture du nouveau CPE, en avril 2012, a doublé d’un coup la capacité d’accueil pour les enfants des employés et des étudiants de la communauté universitaire (un CPE existait déjà au pavillon J.-A-DeSève). Tous les locaux et le mobilier du centre, de la cuisine à la grande salle de motricité, répondent aux critères de développement durable les plus exigeants, incluant un système de chauffage et de climatisation géothermique.

3) Les résidences de l'UdeM détiennent une certification Clé Verte de niveau 3 qui reconnaît les initiatives éco-responsables des Studios Hôtel et de leurs implications locales en développement durable. Plus de détails sur notre page Résidences.

4) De plus, le Pavillon Thérèse-Casgrain a été nominé au concours du prix d'excellence en architecture de 2011 pour la mise en valeur du patrimoine architectural.

Grands projets LEED

Site Outremont à ce jour
Campus Outremont en devenir
CR CHUM

OUTREMONT

Pour faire face aux besoins criants d’espace, l’Université compte aussi construire un nouveau campus à Outremont, sur le terrain de l’ancienne gare de triage du Canadien Pacifique. Ce projet d’aménagement répond aux critères de développement durable, notamment en évitant d’entamer les milieux naturels du campus de la montagne, en visant les normes LEED et en revitalisant un secteur désaffecté en plein cœur de la ville.
 
Articles sur le sujet:
Dessine-moi un campus
Ce campus redonnera un quartier à sa ville
Un secteur vert et bien intégré aux quartiers
L'UdeM présente sa vision du développement

Dossier spécial sur le Campus MIL

 

CRCHUM

Le nouveau centre de recherche du CHUM d’une superficie de 70 000 m² vise la certification LEED® Argent.

Les principales mesures intégrées sont : récupération d’énergie, réduction de la consommation d’eau potable de plus de 30 %, mise en place de mesures de vérification et d’optimisation de la consommation en eau et énergie (IPMVP), revitalisation du parc Guy-Frégault à la suite des travaux de l’entrepreneur, gestion des eaux pluviales, mise en service de base et améliorée, refroidisseur sans CFC, protection de la couche d’ozone, contrôle et vérification, qualité des environnements intérieurs, centrale du gaz carbonique, plan de gestion de la qualité de l’air intérieur, matériaux à faible émission, contrôle des sources de polluants intérieurs, lumières naturelles, etc.

L'équipe a optimisé les mesures de récupération d’énergie résultant en une réduction de 28 % de la consommation par rapport à l’ASHRAE 90.1 2007.

Le CRCHUM, récipiendaire d'un prix d'excellence en immobilier 2014