Passer au contenu

/ Développement durable

Rechercher

Houblon

En 2013, le projet de houblonnière est né comme un effort original de réduction des îlots de chaleur sur le campus de l’Université de Montréal. En consultant les imageries aériennes infrarouges du campus la structure pyramidale noir sur le stationnement Louis-Colin ressort comme étant un des lieux les plus chauds. C’est avec l’idée de l’atténuer qu’une demande de subvention pour le programme Communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables de l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement (AQPERE) fut montée. Le montant reçu a financé la construction de la structure verticale pour recevoir les plantes grimpantes, l’embauche de professionnelles, la terre, les plants ainsi que tous les autres détails essentiels à l’atteinte de nos objectifs.

Parmi nos autres objectifs, nous désirions favoriser un contact entre la production agricole urbaine et les étudiants, sensibiliser aux  enjeux liés aux îlots de chaleur et intégrer un aspect transformation alimentaire au projet en fin d’année.

En 2014, le houblon fait toujours partie des productions variées sur le campus. Incertain de vouloir laisser les plants dans des bacs à réserve d’eau durant tout l’hiver, P.A.U.S.E. a eu une agréable surprise en réalisant que chacun d’eux avait traversé les rigueurs de cette dure période. Cette démonstration a servi d’exemple à la communauté agricole montréalaise du potentiel que représente cette plante de la famille des cannabacées. Sachant que celle-ci demande peu d’intervention pour la préparer à l’hiver, il est possible de rêver à développer le houblon en bac à réserve d’eau à grande échelle. 

Quelques recherches supplémentaires nous permettraient d’approfondir le potentiel du houblon ainsi produit, afin de les intégrer à des brassins de bières montréalaises. Tout cela laisse présager que le houblon n’en est qu’à ses débuts et que ce vivace saura se tailler une place au sein de la métropole. 

 

L’un des deux sites de production de houblon de l’UdeM a dû être délocalisé à l’automne 2015 pour des raisons de sécurité. Le deuxième site aussi a connu une impasse lorsque les arbres qui servaient de tuteur à ses câbles de croissance ont été abattus. Or, les deux sites ont été fusionnés pour devenir un seul site de plus grande envergure qu’il est maintenant possible de visiter à l’ouest des Résidences.

Ce lieu de croissance du houblon a été aménagé de manière à créer un écran végétal de près de 3 mètres. Bien implanté dans son nouveau site, nous avons bon espoir que ce site atteindra sa pleine maturité dès juin 2017.

Le houblon s’accrochera donc pour une cinquième année consécutive.

Une plante à surveiller…

Visionner la vidéo sur la Bière d'abeilles

Album