Passer au contenu

/ Développement durable

Je donne

Rechercher

Renard-Projet Darlington.

Projet Darlington

Naissance du projet Darlington

En 2012, Alexandre Beaudoin devient conseiller en biodiversité à l'UdeM. Après deux années de travail autour de l'UdeM et du mont Royal, son regard s'étend à l'ensemble de l'agglomération montréalaise. Appuyé par l'architecte du paysage Marie Le Mélédo, ils conçoivent ensemble un projet de corridor écologique vivrier et apporte une nouvelle vision de la ville, pour la ville.

Description du projet

Le mont Royal est un relief qui fait partie de la chaîne des collines montérégiennes au sud du Québec. De part leur géomorphologie différente du reste de la vallée du Saint-Laurent, ces collines peuvent être vues comme des îlots particuliers de biodiversité. Aujourd’hui la colline du mont Royal apparait comme le grand parc public et central de la ville de Montréal. La ville qui s’est développée autour l’a progressivement isolé des autres espaces naturels et on assiste actuellement au déclin de nombreuses espèces qui vivaient habituellement sur le mont Royal, tel que le renard roux, la salamandre à points bleu ou le trille blanc.

L'Université de Montréal qui se trouve sur le flanc nord ouest de la colline a souhaité lancer une réflexion autour d’un projet de corridor écologique afin de relier le mont Royal à l’écoterritoire du ruisseau Bertrand  et au Campus Outremont et permettre ainsi le mouvement des espèces et la pérennité de la biodiversité du mont Royal en facilitant de surcroît le déplacement des individus. Le stage présenté dans ce rapport aura été l’occasion de concevoir et de développer ce projet de corridor écologique, qui a progressivement pris le nom de projet Darlington, nom de la rue du quartier Côte-des-Neiges sur laquelle le corridor pourrait prendre forme.

Le corridor emprunterait la Rue Darlington (située sur l’ancienne rivièreRimbault) et longerait la voie ferrée reliant ainsi la montagne (à partir du campus de l’UdeM) à Outremont et à l’ancien hippodrome.

Le projet de corridor écologique et vivrier Darlington s’accompagne d’une réflexion sur l’adaptation aux changements climatiques de la ville de Montréal en proposant une gestion alternative de l’eau via des aménagements de surface comme des jardins de pluie ou des bassins d’orage pour permettre la rétention d’eau (alternative aux canalisations enfouies), le développement d’un réseau cyclable, des plantations et autres aménagements propices à la biodiversité afin d’atténuer les ilots de chaleur tout en créant un espace naturel convivial Tant les riverains, que les promeneurs, les cyclistes, les automobilistes, les usagers du transport en commun que la faune et la flore sont pris en compte à chaque étape du projet. Chacun s’y taille même une place de choix.

Le projet de corridor écologique et vivrier Darlington est aussi une réponse  aux changements climatiques qui sont à l’origine d’épisodes de chaleur, de froid et de pluie abondante pour ne citer que les plus courants. Il propose des solutions simples, éprouvées et moins couteuses que les mesures conventionnelles mises en place.

Profitant d’un engouement des montréalais pour l’agriculture urbaine, le projet de corridor écologique et vivrier Darlington prévoit l’installation d’arbres en pots dans ses premières phases créant ainsi des poches d’agriculture et de biodiversité amenant les riverains à se familiariser avec ce concept mais aussi l’ensemble du projet et facilitant d’autant l’implantation de phases subséquentes et la compréhension des enjeux.

Ainsi, l’élaboration d’un projet comme le projet de corridor écologique et vivrier Darlington, serait le modèle d’une réponse globale de la Ville couvrant divers enjeux citoyens actuels en démontrant que des solutions sont sérieusement en cours d’implantation.

Le corridor Darligton: recréer une perméabilité dans le milieu urbain (pdf)

 

Photos/illustrations

Vue aérienne depuis l'hippodrome
Coupe transversale
Vue aérienne du corridor

Promenades de Jane

Les promenades de Jane se déroulent chaque année durant la 1ère fin de semaine de mai. C'est l'occasion de parcourir le Corridor Darlington sous un angle inusité en présence de guides très expérimentés.

Par une randonnée qui démarre au pied du flanc Nord du mont Royal, venez simuler le parcours d’une de nos rivières perdues. Cela sera l'opportunité  de réaliser tout le potentiel du lieu qui pourrait-être converti en corridor de déplacement de la faune urbaine: le corridor Darlington.

Cette promenade prendra l’allure d’une période d’idéation où certaines idées vous seront présentées alors que d’autres demanderont votre imagination et votre participation. Quelques projections de paysages seront réalisées afin d’alimenter votre curiosité et ainsi retrouver la forêt qui se trouvait devant nous il y a moins d’un siècle.

Durée: 90 minutes, lieu de fin de la marche: Angle rue Bates et rue Darlington

Les promenades de Janes à Montréal sont une initiative du Centre d'écologie urbaine de Montréal (CEUM).

Édition 2020

Prix Action David Suzuki

Le projet de corridor écologique et vivrier Darlington a été finaliste du prix Action David Suzuki en mai 2016. 

 

Je vois Montréal

Le projet Darlington a été proposé dans la catégorie "Identité et aspiration"

Dans les médias

7 novembre 2014. Dans le cadre du lancement du projet Je vois Montréal, le journaliste Peter Hadekel parle du projet Darlington relié au futur Campus Outremont de l’UdeM dans Montreal gazette.

"Some are ambitious such as the Université de Montréal's Darlington Project. It would create "an ecological corridor" that would link the university's future Outremont campus with a nearby stream, collecting and managing rain water and providing new opportunities for community gardeners."

 

17 février 2015 - Un corridor écologique vers le nouveau campus Outremont (Quartier Libre)

11 juin 2016 - Sur la piste du renard roux (Le Devoir)

24 janvier 2017 - L'UdeM renouvelle sa participation au plan de développement durable de Montréal

26 septembre 2018 - Pour en finir avec le bitume (unpointcinq)

27 septembre 2018 - Mieux partager l'espace (Quartier Libre)