Passer au contenu

/ Développement durable

Je donne

Rechercher

Transports et hébergement

4.1 - Transports

De nombreux événements sur le campus impliquent la participation de personnes ne faisant pas partie de la communauté universitaire. Dans ces cas, les organisateurs jouent un rôle primordial dans la sensibilisation et l’octroi d’informations aux invités hors campus à propos des options de transport qui s’offrent à eux. Trop souvent encore, lorsqu’ils se le font demander, les organisateurs renvoient les participants aux stationnements disponibles sur le campus. Il s’agit toutefois d’une bonne façon de renseigner ces personnes à propos des alternatives à l’utilisation de la voiture solo, surtout dans le cadre d’un événement.

Ce secteur de la ville de Montréal devient de plus en plus inaccessible en voiture, pour des raisons de trafic automobile, de réfection des rues et de limitations physiques au stationnement. Il est toutefois bien desservi par les transports en commun avec 3 stations de métro et 7 circuits d’autobus. Notons également l’amélioration de l’offre visant à faciliter l’utilisation des transports actifs, avec l’ajout notamment d’une nouvelle bande cyclable sur le boulevard Édouard-Montpetit ainsi que de stations de location de vélo en libre-service Bixi.  Voir la page Transport pour vous aider à faire un bon choix.

Pour terminer, invitez les personnes provenant de l’extérieur à effectuer de courts déplacements à pied, et ainsi à visiter notre campus afin de profiter de sa localisation assez enviable à Montréal.       

Calcul des émissions de GES et compensation carbone 
De plus en plus d’organisations décident de calculer les GES associés à leurs activités ou à leurs événements. À ce titre, plusieurs entreprises ont émergé ces dernières années et offrent toutes sortes de services, dont la vente de crédits compensatoires de carbone émis. Le principe est simple : on achète au CO2 émis lors d’un événement (par exemple par le déplacement des personnes qui s’y sont rendues) un équivalent (en CO2 également) qui sera séquestré, le tout de manière à réduire ou annuler l’émission de GES calculée au préalable. Les projets proposés peuvent grosso modo être regroupés en deux catégories : la séquestration du carbone au moyen du reboisement ou encore le captage de GES à la source de génération.   

Il est toutefois important de comprendre que la plupart de ces entreprises sont privées et vendent des crédits privés. Et comme c’est généralement le cas dans un secteur d’activité en émergence, les services proposés sont loin de se valoir tous. Par exemple, il est important d’évaluer tout d’abord les exigences minimales que vous souhaiteriez voir respecter : nature des projets, localisation, transparence du processus, etc. À titre informatif, un crédit compensatoire pour une tonne de CO2 coûte en ce moment entre 25 $ et 40 $1     

Voici un exemple concret :
L’unité du développement durable se rend en voiture à un colloque à l’Université Laval (Québec). La distance à parcourir est de 498 km aller-retour. L’unité souhaite compenser pour les 80 kg de CO2 ainsi émis dans l’atmosphère par la combustion d’énergie fossile. Il lui en coûtera donc entre 2 $ et 3,20 $ en crédit compensatoire.
____
1. Les prix énoncés étaient en vigueur en novembre 2015. Ils peuvent varier en fonction du marché.     

4.2 - Hébergement

Le secteur de l’hébergement a lui aussi été rattrapé ces dernières années par les préoccupations de développement durable, non seulement pour des raisons de gestion mais également comme conséquence des attentes provenant de la clientèle.

Certains événements ayant lieu sur nos campus nécessitent la venue de participants provenant de l’extérieur de Montréal, parfois pour plusieurs jours, ce qui implique un hébergement hôtelier. Plusieurs approches existent pour les organisateurs :

  • laisser aux participants le choix de se loger où ils veulent;
  • proposer aux participants un endroit où se loger, par exemple en concluant une entente tarifaire avec un établissement;
  • conclure une entente avec un établissement en particulier et intégrer l’hébergement dans l’organisation de l’événement. 

Quelle que soit votre approche, vous pouvez établir un ou plusieurs critères environnementaux ou de développement durable pour vous aider dans votre sélection d’établissement. Le fait d’ajouter de tels paramètres et de le communiquer aux participants est important en soi puisqu’il permet de les sensibiliser à l’impact de ce type d’activité mais également d’influencer un nombre grandissant de personnes à intégrer de telles considérations dans leurs choix d’hébergement.

Grille des mesures

4.1 - Transport

MESURESDÉTAIL

4.1.1

Optimiser la localisation de l’événement
Choisir le lieu de l’événement pour réduire et faciliter les déplacements dans le but de limiter au minimum l’utilisation de la voiture solo.

4.1.2

Informer les participants

Remettre une fiche transport aux participants, en fonction des trajets qu’ils auront à effectuer, en faisant la promotion des options qui s’offrent à eux :

- des transports actifs;
- des transports en commun.

4.1.3

Remettre une fiche transport aux participants
Utiliser le format électronique préférablement. Toutes les informations pertinentes à propos de l’accessibilité du campus sont disponibles sur le page Transport du site du développement durable

4.1.4

Fournir des passes Bixi
Plusieurs stations de vélo en libre partage Bixi desservent le campus de Montréal (UdeM). Contacter leur service à la clientèle afin d’obtenir plus de détails.

4.1.5

Fournir un titre de transport en commun prépayé aux participants

Offrir un titre de transport prépayé (ex : STM) valide pour une ou plusieurs journée(s), dépendamment de la durée de l’événement.


L’ICÉA (Institut de coopération pour l’éducation aux adultes) a organisé en juin 2015 l’Assemblée mondiale du Conseil international pour l’éducation des adultes sur le campus. Dans la perspective de limiter au minimum l’impact de leur événement, les organisateurs ont choisi de remettre à chaque participant un titre de transport prépayé.  

4.1.6

Produire un bilan des émissions de GES

Lors de l’accueil, demander aux participants le nombre de km parcourus et le mode de transport utilisé. Il existe plusieurs calculatrices d’émissions pour vous aider dans le calcul total des émissions de GES : le calculateur du Fonds d’action québécois pour le développement durable

4.1.7
Compenser les émissions de carbone

Il existe de nombreuses entreprises œuvrant dans le domaine de la vente de crédits carbone (dont certaines, comme Planetair, spécialisées dans la compensation carbone pour les événements). Attention toutefois, plusieurs paramètres sont à prendre en considération avant de faire l’achat de crédits carbone. Cas unique, l’Université de Québec à Chicoutimi offre un programme de compensation associé à un projet de recherche dans le domaine de la séquestration du carbone :

http://carboneboreal.uqac.ca

4.2 - Hébergement

MESURESDÉTAIL

4.2.1

Choisir un établissement  hôtelier possédant une certification environnementale ou de développement durable

Il existe globalement deux approches de certification dans le cas des établissements hôteliers.

1. Une approche d’entreprise reposant sur l’exploitation des bâtiments (BOOMA BESt, LEED) ou encore sur l’amélioration environnementale continue (ISO 14 001);

2. Une approche de certification visant spécifiquement les établissements hôteliers (Clé Verte).     


Les résidences de l’UdeM se transforment en studios hôtel du 1er mai au 24 août inclusivement. Les participants à des événements ayant lieu pendant cette période sur le campus de Montréal peuvent donc bénéficier d’un hébergement de proximité offrant tout le confort et les services d’un hôtel, et ce à un prix avantageux. 

4.2.2

Proposer des mesures d’écoresponsabilité en hébergement

Si l’établissement hôtelier ne le fait pas, vous pouvez proposer vous-mêmes aux participants des options écoresponsables en termes de :

- transports
- alimentation
- activités culturelles
- consommation
etc.